Assurances FFAB

, par  AlainR

Les assurances de la FFAB (infos et des documents à télécharger en cas de besoin) : https://www.ffabaikido.fr/fr/les-assurances-de-la-ffab-113.html

Suite aux questions évoquées lors de l’AG du 17/12/2019, nous avons posé ces questions à l’assureur de la fédération :

  • Lorsque qu’un stage club (non inscrit au calendrier FFAB) ou lors d’un cours régulier qui aurait lieu dans une structure privé ou municipale, les pratiquants FFAAA qui y participeraient sont ils couverts et inversement si un pratiquant FFAB participait à un stage club FFAAA ?
    Réponse :
    La licence FFAB est valable en tous lieux de pratique et de fédération. La garantie de votre licence FFAB s’applique aux sinistres survenus dans le monde entier, à l’exception de ceux résultant :
    - d’activités temporaires hors de France métropolitaine et de la Principauté de Monaco d’une durée supérieure à 3 mois,
    - de déplacements qui n’ont pas été organisés par les instances habilitées. Toutefois, il est précisé que hors de France, l’assurance licence ne peut se substituer à toute obligation légale étrangère imposant de s’assurer sur place et, en conséquence, ne dispense pas le pratiquant de l’obligation de s’assurer conformément aux textes locaux. Pour ce qui est des pratiquants FFAAA, je ne peux vous répondre quant à leur étendue de garanties de leur licence, il convient que vous vous rapprochiez de leur fédération.
  • Plusieurs présidents de Dojo se demandent si ils ne sont pas, parfois, sur-assuré. Dans quels cas pourrait-il y avoir une sur-assurance soit pour les personnes, soit pour des biens ( toujours dans le cadre de la pratique de l’Aikido dans un Dojo).
    Réponse :
    L’assurance licence prend en charge les frais pouvant rester à charge au pratiquant, en cas d’intervention du régime obligatoire et/ou de la mutuelle. Pour ce qui est de l’assurance des biens : le dojo, les tatamis, les manifestations privées doivent être assurés par le biais d’un contrat "associa pro dojo" dans le cas ou la municipalité en ferait la demande. J’en profite pour vous rappeler que la licence de base ne couvre pas les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, cette garantie est proposée par le biais du contrat "complémentaire licence" à options.